Therapeutic solutions for neurodegeneration


Les pathologies liées à la neurodégénérescence ne bénéficient, à l’heure actuelle, d’aucun traitement permettant de ralentir ou stopper la maladie. Elles touchent plusieurs dizaines de millions de personnes dans le monde.

Alzprotect conçoit et développe des solutions thérapeutiques innovantes pour ces maladies.

Objectif : stopper la neurodégénérescence et restaurer certaines capacités du cerveau

En savoir plus sur
Alzprotect

Un potentiel thérapeutique exceptionnel, pour le traitement des tauopathies : Paralysie Supranucléaire Progressive (PSP) et maladie d’Alzheimer.

Schéma du mécanisme d'action de AZP2006

Un mécanisme d’action original et des effets thérapeutiques prometteurs en agissant sur tous les marqueurs connus de la neurodégénérescence :
Peptide beta-amyloïde, Protéine Tau, Neuroinflammation, Stress oxydatif.

En savoir plus sur
la molécule AZP2006

Actualités

Alzprotect termine le recrutement pour l'essai clinique de phase 2a pour AZP2006 dans la paralysie supranucléaire progressive (PSP)

Lille (France), le 20 janvier 2022 – ALZPROTECT, société biopharmaceutique française qui développe des solutions thérapeutiques pour le traitement des maladies neurodégénératives notamment de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd'hui qu'elle a terminé le recrutement des patients pour l'essai clinique de phase 2a de la société évaluant son actif de plateforme, AZP2006 (« EZEPROGIND ») dans la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie neurodégénérative rare qui affecte gravement la marche, l'équilibre, les mouvements oculaires et, dans le dernier stade de la maladie, la capacité à avaler. Cet essai PSP, qui s'inscrit dans un plan de développement multi-indications pour AZP2006, a recruté trente-six patients et est mené au CHU Pitié-Salpêtrière de Paris, au CHU de Lille et à la Fondation hospitalière Adolphe de Rothschild. Pour le PSP, AZP2006 s'est vu accorder le statut de médicament orphelin par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et l'Agence européenne des médicaments (EMA). Il a été testé sur 102 sujets humains en bonne santé au cours de trois essais cliniques de phase I et a rapporté une excellente tolérance, sans effets indésirables. Alzprotect est financée par le fonds Xerys Invest.

« Il s'agit d'une étape importante pour l'entreprise et bien sûr, pour la communauté des patients PSP qui souffrent de cette maladie débilitante pour laquelle il n'existe actuellement aucune option de traitement », a commenté le Dr Philippe Verwaerde, PDG d'Alzprotect. « Tous ceux d'entre nous impliqués dans le développement d'AZP2006 sont enthousiasmés par son potentiel à être utilisé comme thérapie autonome au début de la maladie, et par sa capacité à être combiné facilement avec d'autres agents à mesure que les maladies neurodégénératives progressent rapidement. À l'heure où de nouveaux agents neurologiques font l'objet d'un examen minutieux du remboursement, une modalité simple comme AZP2006 est logique en tant que complément à l'arsenal thérapeutique des maladies neurodégénératives. En tant que telle, cette phase 2a dans la PSP servira d'excellent indicateur de la tolérance des patients et des premiers signaux d'efficacité de ce candidat-médicament. »

Alzprotect développe AZP2006 (EZEPROGIND), une petite molécule disponible par voie orale qui a démontré qu'elle peut augmenter la demi-vie fonctionnelle de la progranuline dans le cerveau pour aider à restaurer l'homéostasie de la microglie dans les maladies neurodégénératives. En modulant la progranuline par l'intermédiaire de sa protéine chaperonne apparentée au trafic de lysosomes, la prosaposine, l'AZP2006 fonctionne selon un nouveau mécanisme d'action induisant la progranuline en développement clinique jusqu'à présent. En raison de son contrôle nuancé de la progranuline, AZP2006 peut être utilisé pour traiter une variété de maladies neurodégénératives et ne se limite pas à une/quelques indications. Après évaluation des résultats de l'essai PSP de phase 2A, la société lancera une IND aux États-Unis pour un essai randomisé de phase 2B/3 dans cette indication. De plus, dans le cadre de son plan de développement de médicaments multi-indications, des essais supplémentaires dans trois nouvelles indications, la maladie de Parkinson GBA-1, la maladie d'Alzheimer et la sclérose latérale amyotrophique, seront lancés d'ici 2023.

 

Etude de phase 2a avec EZEPROGIND dans la PSP

L'objectif principal de cet essai clinique est d'évaluer la tolérance du produit chez les patients atteints de PSP ; renforcer les données pharmacocinétiques (PK) et pharmacodynamiques (PD) du produit après 3 mois de traitement ; et d'évaluer l'impact du traitement sur les marqueurs de la maladie (plus de 20 d'entre eux, ciblant l'inflammation et la neurodégénérescence). Cette étude de phase 2a devrait être achevée d'ici juillet 2022 et les premiers résultats publiés au troisième trimestre 2022. Dans le cadre de l'essai, 36 patients atteints de PSP reçoivent un placebo ou l'une des deux doses d'EZEPROGIND administrées par voie orale pendant 3 mois, suivies d’une période d'observation de 3 mois.

Les paramètres d'efficacité comprennent l'évaluation PK/PD d'AZP2006 chez les patients, les données de biomarqueurs sur un panel de biomarqueurs choisis et l'évaluation de quatre échelles d'évaluation PSP différentes à utiliser dans les essais ultérieurs et d'enregistrement.

 

A propos d’Alzprotect

Alzprotect imagine et développe des solutions thérapeutiques pour ralentir ou stopper la neurodégénérescence et restaurer les capacités du cerveau. Fondée en 2007, Alzprotect est une entreprise Lilloise issue des travaux du Dr André Delacourte, l’un des pionniers de la recherche sur la maladie d’Alzheimer et du Pr Patricia Melnyk, experte en chimie médicinale, en collaboration avec l’Université Lille 2 et l’INSERM. L’entreprise emploie 8 salariés et bénéficie du soutien de BPI France, de l’Agence Nationale de la Recherche et d’Eurasanté. Alzprotect est engagée dans le développement de solutions thérapeutiques innovantes dans le domaine des maladies neurodégénératives. Alzprotect dispose de 4 familles de brevets internationaux couvrant les médicaments qu’elle développe et leurs indications au plan mondial.  Alzprotect est soutenu depuis décembre 2017 par les fonds Xerys. Pour plus d’informations : www.alzprotect.compage LinkedInprésentation vidéo

 

À propos d’EZEPROGIND (AZP2006) :

Alzprotect développe un candidat médicament, EZEPROGIND, dont le mode d’action se différencie clairement des produits développés depuis 15 ans par l’industrie pharmaceutique, l’EZEPROGIND, qui vient d’entrer en Phase 2a, est un inducteur d’un facteur neurotrophique naturel. Contrairement à la plupart des produits développés par la concurrence, l’EZEPROGIND cible l’ensemble des causes de la neurodégénération et n’est pas uniquement ciblé sur des marqueurs comme le peptide amyloïde ou la protéine Tau. L’EZEPROGIND a obtenu le statut de « médicament orphelin » en Europe (Agence Européenne du Médicament) et aux États-Unis (Food and Drug Administration) dans l’indication de la Paralysie Supranucléaire Progressive (PSP). Il a été testé chez l’Homme sur 102 sujets sains lors de trois études cliniques de phase I et a démontré une excellente tolérance, et aucun effet indésirable.

À propos des maladies neurodégénératives PSP et Alzheimer :

La PSP est une tauopathie avec accumulation prépondérante d'isoformes Tau à quatre motifs répétés (4R). Elle se caractérise par une dégénérescence neurofibrillaire et une perte neuronale dans le tronc cérébral, les noyaux gris centraux, le cortex frontal moteur et associatif. La maladie provoque des lésions du tronc cérébral affectant progressivement l’équilibre, la vue, la mobilité, la déglutition et la parole. Le nombre de cas de PSP en Europe et aux États-Unis est estimé, respectivement à 30 000 et 25 000 cas. L’espérance de vie chez le patient atteint de la PSP est estimée entre 5 et 7 ans.  La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence : on estime à 47 millions le nombre de patients concernés dans le monde en 2017, un chiffre qui devrait passer à 75 millions d’ici 2030 voire à 132 millions d’ici 2050, selon le World Alzheimer Report 2017. Les cibles médicamenteuses de la maladie sont la protéine Abêta, la protéine Tau et la neuroinflammation.

A propos de Xerys Invest

Xerys Invest est une société française de capital investissement qui investit principalement dans les secteurs aujourd’hui prégnants tels que Santé & Sciences de la Vie et les GreenTech. Xerys Invest accompagne ainsi les sociétés des secteurs industriels qui vivent des transformations majeures répondant aux enjeux économiques, environnementaux et sociétaux et qui ont des ambitions fortes en termes de développement et d’expansion à l’international. Xerys Invest se différencie sur le marché tant par son modus operandi et l’accompagnement long terme stratégique et opérationnel auprès des sociétés détenues en portefeuille que par son offre de possibilités d’investissement tracées ou mutualisées proposées aux investisseurs et la relation avec ces derniers. Enfin, Xerys Invest dispose d’une véritable expertise sectorielle, soutenue par un comité stratégique composé de spécialistes et de sachants reconnus dans les secteurs clés. Pour plus d’informations : https://xerys.com; LinkedIn

 

***

Contacts :

ALZPROTECT                                                                                 

Dr Philippe Verwaerde                                               

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                                 

Alzprotect annonce la prolongation du recrutement de patients atteints de PSP dans son essai clinique de phase II jusqu’au 31 Décembre 2021. 3 centres participent en France :

Alzprotect annonce la prolongation du recrutement de patients atteints de PSP dans son essai clinique de phase II jusqu’au 31 Décembre 2021.
3 centres participent en France :

  • La Pitié Salpêtrière ICM - Paris, Pr Corvol contact :  Florence BEAUZOR  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Fondation Rotscthild – Paris, Dr Obadia contact : Alexandre OBADIA Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • CHRU – Lille, Pr Defebvre, contact : Morgane FOULON Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Julie MOUTARDE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les patients Belges sont éligibles au recrutement.

 

Toutes les actualités